Accueil / Sports / Base-Ball / "Home Run" ou Coup de Circuit
Erreur
  • Erreur lors du chargement des données de flux.

Articles relatifs

Korben

   

Coup de circuit

Au baseball, un coup de circuit ou circuit (anglais : home run) est un coup sûr qui permet au frappeur de passer par tous les buts sans erreur de la défense. Le batteur et les éventuels coureurs sur base au moment de la frappe marquent chacun un point pour un maximum de quatre en cas de Grand Chelem. Un coup de circuit est le plus souvent une balle frappée au-dessus de la clôture du champ extérieur entre les deux poteaux de limite de terrain. Il est possible de réussir un coup de circuit sans que la balle ne quitte le terrain, on parle alors d'un circuit sur frappe intérieure.

Types de coups de circuit:

En plus du cas général, certaines actions de jeu lors d'un coup de circuit ont reçu un nom spécifique pour insister sur leur rareté et sur l'excitation qu'elles peuvent créer pour les spectateurs lors d'un match.

Mark McGwire frappe l'un de ces 583 coups de circuit

Circuit sur frappe intérieure:

La plupart du temps, un coup de circuit est une frappe au-dessus de la clôture du champ extérieur. Plus rarement, un frappeur peut mettre la balle en jeu et faire le tour des bases avant que les défenseurs ne puissent l'éliminer. Cette action est un circuit sur frappe intérieure (anglais : inside-the-park home run). Le plus souvent, la défense est mise en difficulté par un rebond inattendu de la balle, par des particularités structurelles du terrain qui empêchent d'attraper la balle ou par une collision entre défenseurs. Si le scoreur officiel attribue une erreur à la défense, le frappeur n'est pas crédité d'un coup de circuit. En fonction du moment où se produit l'erreur, il peut être crédité d'un double ou d'un triple, ou plus rarement d'un simple en cas d'erreurs multiples de la défense. Par exemple, un frappeur qui réalise un triple, puis marque sur une erreur du receveur, n'est pas crédité d'un coup de circuit.

Grand chelem:

Un grand chelem (anglais : grand slam) est un coup de circuit frappé lorsque les trois bases sont occupées par des coureurs (on dit que les bases sont pleines). Ce coup de circuit rapporte quatre points à l'attaque. Le frappeur est crédité de 4 points produits et d'un point.

Lors d'un grand chelem sur frappe intérieure (anglais : inside-the-park grand slam), la balle ne quitte pas le terrain et les quatre coureurs marquent un point. Cette action est très rare, la dernière occurrence en Ligue majeure de baseball date du 3 octobre 1999 sur une frappe de Randy Winn des Devil Rays de Tampa Bay face aux Yankees de New York. En argot du baseball, un grand chelem est aussi appelé un slam ou gran slam.

Coups de circuit consécutifs:

Lorsque plusieurs batteurs frappent des coups de circuit à la suite, on parle de coups de circuit consécutifs (anglais : back-to-back home runs pour 2 coups de circuit, back-to-back-to-back home runs pour 3 coups de circuit, etc.), même si le lanceur est différent lors de chaque coup de circuit. L'exploit de frapper quatre coups de circuits consécutifs ne s'est produit que 5 fois dans l'histoire des ligues majeures. Lors de la saison 2007, les Red Sox de Boston sont devenus la 5e équipe à réaliser cet exploit.

Cycle de coups de circuit:

Un batteur réussit un cycle (anglais : hit for the cycle, au Québec : un carrousel) lorsqu'il frappe un simple, un double, un triple et un coup de circuit lors du même match. S'il réalise ces frappes dans l'ordre, on parle de cycle naturel.

Un cycle de coups de circuit (anglais : home run cycle) est réalisé lorsqu'un batteur frappe un circuit de 1 point, un circuit de 2 points, un circuit de 3 points et un grand chelem (4 points), le tout dans le même match. En baseball professionnel, le seul joueur ayant réussi cet exploit est Tyrone Horne, un joueur des Travelers d'Arkansas en Ligue du Texas (ligue mineure des États-Unis), face aux Missions de San Antonio le 27 juillet 1998. Aucun autre joueur professionnel n'a réussi cet exploit, mais plusieurs joueurs universitaires l'ont réalisé. En ligues majeurs, Alex Rodriguez est le joueur qui est passé le plus près de l'exploit lors d'un match des Yankees de New York contre les Angels de Los Angeles le 26 avril 2005. Rodriguez a frappé un circuit de 3 points en 1re manche, un deuxième circuit de 2 points en 3e manche et un grand chelem en 4e manche face à Bartolo Colón. En 8e manche, sans coureur sur base, sa frappe en profondeur est captée par la défense et n'est pas convertie en circuit.

Frappeurs de circuit notables

  • Barry Bonds est le détenteur du record pour le plus grand nombre de circuit en carrière. Le 7 août 2007, il frappe son 756e coup de 4 buts, éclipsant ainsi le précédent record (755) de Hank Aaron qui l'a tenu pendant 31 ans. Il détient également le record du plus grand nombre de coups de circuit sur une seule saison (73).
  • Babe Ruth a longtemps été détenteur du record avec 714 circuits à son actif (1914-1936). Aaron a surpassé sa marque en 1976, mais Ruth demeure sans aucun doute la plus grande personnalité de ce sport à ce jour.
  • Sadaharu Oh, un des plus grands joueurs japonais, qui, bien qu'il n'ait jamais joué aux États-Unis, a frappé 868 coups de circuit dans la ligue japonaise entre 1959 et 1980.
  • Sam Crawford détient le record du nombre de circuits sur frappe intérieure en carrière avec 51 circuits entre 1889 et 1917.

Progression du record MLB sur une saison

5, par George Hall, Philadelphia Athletics (NL), 1876 (70 matchs au calendrier)
9, par Charley Jones, Boston Red Stockings (NL), 1879 (84 matchs au calendrier)
14, par Harry Stovey, Philadelphia Athletics (AA), 1883 (98 matchs au calendrier)
27, par Ned Williamson, Chicago White Stockings (NL), 1884 (112 matchs au calendrier)
Williamson bénéficia d'un champ centre beaucoup plus court de son stade de Lakeshore Park. Les balles sortant de ce stade étaient comptées comme doubles, et pas en coups de circuit. Seule exception : la saison 1884. Williamson frappa ainsi 25 de ses 27 coups de circuit à domicile. A noter la performance de Buck Freeman, 25 home runs en 1899, qui est plus significative que la marque de Williamson.
29, par Babe Ruth, Boston Red Sox (AL), 1919 (140 matchs au calendrier)
54, par Babe Ruth, New York Yankees (AL), 1920 (154 matchs au calendrier)
59, par Babe Ruth, New York Yankees (AL), 1921 (154 matchs au calendrier)
60, par Babe Ruth, New York Yankees (AL), 1927 (154 matchs au calendrier)
61, par Roger Maris, New York Yankees (AL), 1961 (162 matchs au calendrier)
70, par Mark McGwire, St. Louis Cardinals (NL), 1998 (162 matchs au calendrier)
73, par Barry Bonds, San Francisco Giants (NL), 2001 (162 matchs au calendrier



Sources Infos: http://fr.wikipedia.org
 
 
Logo2.jpg