Accueil / Histoire / "1936" / Les Congés Payés
Erreur
  • Erreur lors du chargement des données de flux.

Articles relatifs

Korben

   

Les Congés Payés


Les congés payés, un droit social majeur faisant son apparition en France le 20 juin 1936. Cette nouveauté sociale est liée à l'avènement du Front populaire en France. Victorieux aux élections législatives du 3 mai 1936 le Front Populaire provoqua moult revendications chez les travailleurs. Suivie d'un mouvement de grève et d'occupation d'usines à travers la France, par près de 2 millions de travailleurs. Ces grèves, paralysant tout le pays, entraînèrent des négociations avec le patronat sous la tutelle du nouveau gouvernement. Elles aboutirent tout d'abord le 7 juin aux Accords de Matignon, puis à la création des congés payés. Destinés à améliorer les conditions de vie des salariés et l'accès des masses populaires au tourisme,et d'une manière générale aux loisirs, les congés payés ont permis le développement de tout un secteur économique, le tourisme. Même si dans un premier temps cela renforça l'inflation, les entreprises répercutèrent le coût des congés payés sur les prix. Il semble de plus, que les congés payés aient un impact positif sur la productivité du salarié : on soutient notamment l'existence d'une corrélation entre la qualité du travail et la possibilité de poser des congés régulièrement. Fixés à quinze jours à l'origine, les congés payés minimum obligatoires n'ont cessé de s'allonger par l'action législative : de deux semaines en 1936, ils passent à 3 en 1956, puis à 4 en 1969 et enfin à 5 semaines en 1982. Le 7 juin 1936, à l'hôtel Matignon sont signés, sous la Présidence du Conseil de Léon Blum (Front populaire), entre la Confédération générale de la production française ou "patronnat français" (CGPF) le MEDEF actuel, la Confédération générale du travail (CGT) et l'État, les accords de Matignon. À la suite de ces accords, les ouvriers gagnent les droits sociaux suivant :

  • Les salaires sont augmentés de 7 à 15 %
  • L'obtention de délégués pour défendre leurs droits, on ne peu licencier sans autorisation de l'inspecteur du travail.
  • La fin des « syndicats jaunes », créés par le patronat.
  • Les salariés obtiennent la liberté d'exercice du droit syndical ;
  • Et enfin par les lois du 11 et 12 juin la création de conventions collectives, la semaine de 40 heures et 15 jours de congés payés (13 jours de vacances + 2 du week-end).

L’idée de congés payées naquit dans les années 1920. En France, il existe des exemples d'initiatives à cette époque.Par exemple au sein du journal « L’information », (quotidien politique économique et financier parisien) : le directeur technique, J.J.Durand, syndiqué de longue date, obtenait de l’administration du journal, dès 1922, une période de vacances payées aux personnels, démontrant ainsi que la solution était avantageuse pour tout le monde. Léon Blum qui écrivait alors des articles pour « L’information » découvrit cette initiative qui l’intéressa fortement. Ce fut sans doute les prémices de cette révolution culturelle que fut la création des congés payés.

Les conges-payes à bicyclette.

 
Bannière
 
Logo2.jpg